Les pièces‎ > ‎

Un petit jeu sans conséquence

 
Les jeudi 4, vendredi 5 et samedi 6 novembre 2010 au Collège Saint-André.

  

Un petit jeu sans conséquence

 

 





Distribution

Claire - Evelyne Wartique
Bruno - Marc De Faveri
Axelle - Erika Moelter
Serge - Damien Scholz
Patrick - Didier Boxus
  
Mise en scène - Philippe Brosteau, Philippe Grosfils
Scénographie - Cédric André
 
Accessoiriste, costumes - Muriel Boniface
Son et lumière - Sébastien Mouffe, Cédric André
Mémoire - Françoise Gilot

Affiche - Cédric André
Programmes - Evelyne Wartique, Didier Boxus
Photos - Véronique Renard
Réalisation du DVD - Francesco Pizzolante

La pièce en quelques mots

Mais que lui a-t-il pris à Claire ? La journée s'annonçait bien pour Bruno. La petite fête en famille et entre amis à la campagne devait être agréable. Mais non, Claire a eu l'idée surprenante d'annoncer que Bruno et elle se séparaient.

Ça lui a pris comme ça, parce que cela l'agaçait d'être perçus comme un vieux couple. C'était un jeu, juste pour voir l'effet, pour remettre du piquant dans sa vie...

Qui n'a pas rêvé de savoir ce que l'on pensait vraiment de soi ? Et puis c'est vrai, peut-on aimer éternellement ? Doit on accepter de se laisser enfermer par la routine et les habitudes ?

Claire et Bruno, 12 ans de vie commune et rien de spécial; Patrick, le cousin infantile et toujours dans la dèche; Axelle, la meilleure amie célibataire...

Et puis, il y a Serge, l'élément perturbateur, celui qui ouvre une porte...
Philippe Brosteau

Petites réflexions sans conséquence

Les "maux" du metteur en scène

La première fois, on s'en souvient toujours, mais comme on ne sait jamais s'il y en aura une deuxième, restons sur l'impression de la première.

Question : "Le petit jeu" allait-il avoir des conséquences sur mon organisme ?
Un jeu de maux allait-il m'envahir ?
Et bien oui.
Le plaisir.
Le plaisir de vous retrouver tous les cinq pendant ces deux mois et demi.
Tous ces moments de doute, de fatigue, de rires.
Tous ces petits moments de bonheur qui se sont distillés au gré de nos rencontres.

Alors ce soir, je vous les prête pour une heure trente.
Qu'ils vous procurent autant de joie et de plaisir qu'ils m'en ont donné.

Dans quelques minutes, les projecteurs vont s'allumer, les premières notes vont retentir et ils vont....
Oh là là.... cette fois-ci, je me sens pas bien !
Philippe Brosteau

Du côté des comédiens

En couple depuis douze ans, sans enfants. Un mari tranquille, sans risque, sans histoire… Comment lui dire, lui faire comprendre qu’elle a besoin d’autre chose ? Encore un dîner de famille… Quel ennui ! Faut sortir de cette monotonie, changer les règles du jeu ! La partie a commencé : les langues se délient, les stratégies se mettent en place, les pions avancent. Prise par son propre jeu, Claire pourra-t-elle échapper aux pièges de la vie et de l’amour ? Et cela, sans conséquence ?
Evelyne (Claire)
 
C’est une histoire qui marque bien les différentes attentes des femmes et des hommes dans un couple et où l’on se retrouve tous un peu. Aux couples : ne pas jouer ce petit jeu qui ne peut générer que des conséquences…
Damien (Serge)
 
Patriiiiiick ! Euh non, c’est pas le même… Patrick est comment dire ? Discret, diplomate, mature, responsable… Mais pas toujours… Il est spontané (ça oui !), il aime jouer (avec des vrais jouets), il aime dormir chez les autres, il aime les belles histoires d’amour… Il peut vous conseiller en matière de placements financiers car il a travaillé avec des Suédois, vous pouvez vraiment lui faire confiance…
Merci aux deux Philippe, merci aux autres comédiens, c’était un vrai plaisir !
Didier (Patrick)
 
Claire, ma meilleure amie, m’a invitée au pique-nique qu’organise la mère de Brunon, son compagnon. Quelle bonne idée ! Dommage qu’il y ait Patrick, le cousin de Bruno… un vrai pot de colle celui-là ! Mais bon, je suis sûre que je rencontrerai quelqu’un d’intéressant. Alors Axelle, ouvre les yeux… et épie…
EriKa (Axelle)

De tous ces petits jeux que l’homme et la femme utilisent pour éviter leurs problèmes, celui de l’adultère est le plus stupide ; il conduit au désastre.
Marc (Bruno)

Le scénographe vous parle

Quel plaisir… ce petit jeu : je voudrais d’abord remercier Philippe Brosteau de m’avoir donné la chance de réaliser l’affiche et le décor. Bon, c’est vrai que j’écris ce petit mot en ne connaissant pas encore l’aboutissement scénographique de ce périple théâtral, mais jusqu’à présent, le plaisir de réalisation, de création, et de partage fut très agréable et intense. Je remercie le GTV.
Cédric

Elle nous a soufflés !

Je joue, tu joues… Il et elle jouent… Mais à quel jeu jouent-ils ? A cache-cache ? A saute-mouton ? A colin-maillard ? Au frisbee ? Moi, j’le sais : je suis dans les coulisses !
Françoise

De président à président

Vous n’avez rien remarqué de particulier dans ce programme ? Il n’y aurait pas quelques changements ? Bon, en effet, le contenu a été étoffé puisque les publicités constituent dorénavant un programme à part, que tous nos spectateurs reçoivent.

Non, allez voir la distribution… Programme : Evelyne Wartique et Didier Boxus. Depuis la création du GTV (c’est-à-dire il y a presque 25 ans), c’est Philippe Grosfils qui s’attelait à cette tâche. Nous profitons donc de l’occasion pour te remercier Philippe pour tout le travail que tu as accompli au sein du GTV : la réalisation des programmes bien sûr, mais aussi tout le reste en tant que Président, metteur en scène, secrétaire, archiviste etc.

Aujourd’hui, même si tu ne fais plus partie du Conseil d’Administration (quoique…), tu es toujours un membre « hyper » actif de la troupe et depuis que tu nous as passé le flambeau, nous bénéficions de ton expérience et de tes avis éclairés. Tu nous "lègues" un groupe en pleine forme, dynamique, motivé, audacieux, fourmillant de projets variés. Nous avons beaucoup de chance.
Evelyne et Didier
Comments